bandeau

LES ROCHES DU DIABLE

 

 

   

 

 

 

Ce n'est pas un hasard si ce coin de vallée de l'Ellé porte le nom de roches du Diable. A cet endroit, le diable lui-même et Saint Guénolé s'affrontèrent. Saint Guénolé séduit par ce site si sauvage, si particulier, par cet amas de roches aux formes étranges, décide de s'y installer afin de fonder son ermitage et évangéliser la région.

Certaines roches prennent une forme curieuse de table, d'écuelle, et surtout de chaire à prêcher. Tout le confort pour cet ermite. Le problème, c'est que les « meubles » appartiennent au Diable. Ils en viennent aux mains et, finalement, Saint Guénolé terrasse le Diable qui se retire de l'autre côté de l'Ellé.

 

 

 

 

Il n'y a pas de pont pour franchir l'Ellé, cela pose un problème à Saint Guénolé pour aller répandre sa bonne parole alentour. Il conclut donc un pacte avec le Diable. En échange de l'autorisation de construire un pont, le Diable peut s'emparer de la première âme qui le franchira.

Selon les versions, ce fut un chat ou un écureuil que Saint Guénolé envoya traverser le pont. Le résultat est le même, le Diable, comme souvent dans les légendes et contes bretons, est grugé.

Ainsi fût construit le Pont-Neuf.

Le Diable, horriblement vexé de cette mésaventure, plonge dans l'Ellé. Un choc terrible ! Il s'enfonce si profond que nul ne pourra jamais atteindre le fond du gouffre ainsi creusé.

 

 

Reste une énigme : où se trouve le trésor du Diable, oublié lors de sa fuite précipitée ? Sous quelle pierre le long des rives de l'Ellé ? On sait seulement que le Diable a laissé derrière lui une laie noire et ses marcassins. Si un chercheur de trésor approche de trop près le lieu secret, l'animal, fidèle gardienne, charge sans pitié, poussée par son esprit diabolique.

Enfin, le nom d'Ellé viendrait du vieux français Ellez qui signifie l'enfer. L'Ellé, la rivière de l'enfer ...

 

 

CIRCUIT DES ROCHES DU DIABLE

1 Parking des Roches du Diable

En face du parking des roches du Diable, un chalet réservé au tourisme pendant l'été. Empruntez le sentier qui descend à sa gauche.



 

 

 

 

 

 

2 Ilot de Kerléon

A ce niveau, L'Ellé se divise en 2 bras entourant un îlot. L'autre bras alimente le Moulin de Kerléon.



 

 

 

 

 

 

 

3 Les roches

Les rochers granitiques usés et polis par le temps, sont entremêlés sur le cours de la rivière Ellé. Ces roches aux formes étranges ont donné naissance aux légendes les plus mystérieuses. C'est le diable lui-même qui les aurait jetées à cet endroit !



 

 

 

 

4

Dans ce chaos rocheux, même des arbres ont réussi à s'imposer dans cette nature austère.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Kayaks

Ce site naturel est un spot privilégié pour la pratique du canoë-kayak en slalom. Des compétitions rassemblant des sportifs de dimension nationale et internationale ont lieu ici chaque hiver.



 

 

 

 

6 Le Pont-Neuf

Situé sur une voie de communication très ancienne séparant les évêchés de Cornouaille et du Vannetais, ce pont dit "pont du diable" liant Locunolé à Guilligomarc'h semble avoir été reconstruit au milieu du 19e siècle, en remplacement d'un pont plus ancien.



 

 

 

 7 Le moulin de Kerléon

Les roues de ce moulin tournaient encore dans les années 1970, mais aujourd'hui nous regrettons tous la perte progressive des éléments des roues en bois...

 

Cet ancien moulin seigneurial dépendait du manoir disparu de Coativy (ou Coetdavid) à Locunolé, propriété de la famille de Kerléon à la fin du 15e siècle. Depuis plusieurs familles de meuniers ont exploité ce lieu essentiellement destiné à la mouture du blé.

 

Empruntez le chemin qui monte puis longe la rive gauche du ruisseau. Vous êtes sur la commune de Querrien.

 

Après un peu moins de 500 mètres, quitter la berge du ruisseau pour monter vers le village de Kerscolier.



8 Kerscolier

Champ en contrebas du village de Kerscolier.



 

 

 

 

 

 

 

 

9 Belvédère des roches.

Depuis ce belvédère vous dominez le site naturel des Roches du Diable.

En contrebas, la rivière Ellé a creusé une vallée profonde et s'est frayé un passage parmi les chaos rocheux, faisant de ce site un lieu privilégié pour la pratique du canoë-kayak en slalom !



 

 

 

 

 

 

10 Four à pain

Le village de Kerscollier qui est à l'extrémité de la commune de Querrien surplombe le site des Roches du diable. Kerscollier possède quelques vieilles pierres dont un four à pain restauré.

 

Prendre la petite route qui descend vers le Moulin Neuf.



 

 

 11 Moulin-Neuf

Ce village où autrefois tournait le petit moulin de Coatourman est situé au bord d'un ruisseau qui sépare les communes de Querrien et de Locunolé.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Source : http://tyrando.free.fr/)

Mairie de Guilligomarc'h, 2 Place de l'Eglise, 29300 Guilligomarc'h, Téléphone : 02.98.71.72.86
Plan d'accès | Site réalisé par DataSmart | Mentions légales | administration